h1

Les Pumas aux portes du Quadri-Nations

26 juillet 2011

Pour les Argentins, les semaines qui viennent sont doublement décisives. Elles vont bien sûr leur permettre de préparer la Coupe du monde qu’ils débuteront le 10 septembre face à l’Angleterre (cf calendrier). Mais elles doivent également déterminer leur avenir sur la scène internationale au-delà de cette compétition organisée tous les quatre ans. C’est au cours des deux prochains mois que La Fédération argentine de rugby (UAR) et la Sanzar, l’organe qui gère le Tri-Nations, ont prévu de signer les contrats permettant de sceller définitivement l’incorporation de l’Argentine à la compétition qui rassemble chaque année depuis 1996 la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Afrique du Sud. Et si tout se passe bien, on parlera  en 2012 d’un Quadri-Nations.

Le quotidien américain The New York Times rappelle le long combat des Argentins qui tentent depuis des années d’intégrer une compétition internationale, en frappant aux portes du Tri-Nations et du Tournoi des VI Nations. La troisième place décrochée par les Pumas lors de la Coupe du monde 2007 a changé la donne. Il souligne le rôle déterminant joué par Agustín Pichot dans ce dossier. Capitaine des Pumas en 2007 (cf interview dans le livre ‘Rugby, Coupe du monde inédite‘), Pichot a pris sa retraite sportive à la fin de cette compétition et ne cesse depuis de se démener pour aider l’Argentine à rejoindre une compétition internationale (cf vidéo ci-dessous).

« S’il a fallu attendre autant de temps pour que l’Argentine obtienne une invitation, c’est à cause de la situation unique de ce pays: les meilleurs joueurs du pays jouent professionnellement pour des clubs en Europe« , explique le quotidien . Et ils vont désormais devoir libérer les internationaux argentins entre la fin août et le début du mois d’octobre, ce qui risque, à terme, de modifier la géographie du rugby international. « Le but est de faire en sorte que les meilleurs Pumas jouent dans le Super Rugby organisé par la Sanzar plutôt que pour des clubs européens« , ajoute le New York Times.  Et l’étape ultime sera de développer des clubs de rugby suffisamment compétitifs en Argentine pour que les joueurs puissent également avoir la possibilité de rester dans leur pays. La Fédération internationale de rugby (IRB) a annoncé en 2010 l’adoption d’une plan d’aides financières de 10 millions de dollars sur quatre années destinées à accompagner la mue du rugby argentin O.B.

a choisi de le raconter cette semaine, le Tri-Nations devrait devenir en 2012 le Quadri-Nations avec l’incorporation de l’Argentine dans. Le journal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :