h1

Les Bleus à la page ?

30 juillet 2011

Pour les stars du rugby international, la Coupe du monde n’a pas seulement une importance sportive. Elle entraîne des retombées financières conséquentes qui peuvent notamment être générées par la publication d’un livre. Plusieurs ouvrages sont attendus au cours des prochains mois. Un des premier à dégainer est le capitaine australien Rocky Elsom, dont la biographie « Leader of the Wallabies » doit sortir le 1er août (cf couverture ci-dessus). Les bonnes feuilles sont proposées par l’excellent site australien Green and Gold Rugby. D’autres stars de l’ovale préfèrent elles attendre la fin de la Coupe du monde pour livrer leurs impressions. Une autobiographie de l’Anglais Jonny Wilkinson est ainsi annoncée pour le mois de novembre. Elle rejoindra la longue liste des biographies de joueurs anglais, écossais, gallois, néo-zélandais, australiens…

Côté français, un international, Sébastien Chabal, avait pris de l’avance en publiant dès le mois  d’avril « Ma petite étoile ». Mais il n’a finalement pas été sélectionné par Marc Lièvremont. Ce dernier pourrait lui aussi attraper la fièvre de l’écriture. Son prédécesseur, Bernard Laporte, était particulièrement prolixe. La Coupe du monde 2003 avait ainsi donné lieu à la sortie du livre « Au bout de mes rêves » et celle de 2007 à  l’ouvrage « Le rugby m’a fait homme ». Deux opus très ressemblants, comme l’avait souligné le site Rue89 qui accusait Bernard Laporte de s’être « auto-plagié ». Mais pour l’instant, le seul ouvrage signé par Marc Lièvremont contenait « les placements sur coup d’envoi, les principes de contre-attaque, de relance et les lancements de jeu identifiés en fonction des zones». Il a été remis aux joueurs avant le début du dernier Tournoi des VI Nations.

Les Bleus attendront peut-être que la Coupe du monde soit passée avant de révéler leurs projets éditoriaux ou de se lancer dans l’écriture, seuls ou avec un co-auteur. Les plus âgés devraient logiquement être les premiers concernés, les projets de livres coïncidant souvent avec leurs retraites sportives. On a ainsi vu arriver en librairies après la Coupe du monde 2007 « Les yeux dans les Yeux » (Raphaël Ibañez) ou  « 118 vies » (Fabien Pelous). Mais tout dépendra bien sûr du parcours des Bleus en Nouvelle-Zélande. Les journalistes qui suivent de près leurs moindres et faits et gestes ne manqueront pas en tout cas de leur proposer leurs services pour réaliser des livres témoignages très en vogue dans le milieu de l’édition.  O.B.
PS: en attendant la sortie de tous ces livres, n’hésitez pas à vous plonger dans « Rugby, Coupe du monde inédite »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :