h1

Les Irlandais veulent chasser leurs fantômes

19 août 2011

C’est l’une des nations majeures du rugby. L’Irlande, qui affronte demain les Bleus, n’a pourtant jamais brillé en Coupe du monde. Alors que le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Argentine ont déjà atteint les demi-finales de la compétition l’Irlande n’a jamais dépassé le stade des quarts de finale. Lors de la Coupe 1999, à Lens, les Irlandais s’inclinent au cours d’un match de barrages épique face à l’Argentine (Cf Livre Rugby : Coupe du monde inédite). Menée 21 à 9, la bande à Arbizu, Pichot, Fernandez Lobbe et Ledesma s’impose sur le fil (28-4). L’Argentine se qualifie pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale (Voir la vidéo). Lors de la dernière Coupe du monde, les Irlandais n’étaient même pas sortis de leur poule. Les Verts s’étaient classés à la troisième place d’un groupe très relevé qui comprenait la France et l’Argentine. Une bérézina qui reste dans la tête de certains joueurs présents lors de la dernière Coupe du monde.

Le deuxième-ligne Donncha O’Callaghan est déterminé à chasser les fantômes de 2007 «  C’est une équipe différente aujourd’hui. Je vais être honnête. En sport, ce sont les déceptions qui vous permettent de vous améliorer », déclarait récemment le très combattif deuxième-ligne Irlandais au quotidien anglais The Telegraph. Les Irlandais devront en découdre avec l’Australie, l’Italie, les Etats-Unis et la Russie. Objectif : terminer dans les deux premiers. Pas si simple. Même si l’ancien All Black Zinzan Brooke, interrogé par le quotidien en ligne Herald, croit l’Irlande capable de battre l’Australie, à condition de reproduire le match face aux Anglais lors du dernier Tournoi des six nations.

Les Verts joueront leur premier match de Coupe du monde le 11 septembre face aux Etats-Unis (cf calendrier). Ironie du sort, les Eagles sont dirigés par l’Irlandais Eddie O’Sullivan, qui était à la tête de l’Irlande lors de la débâcle de 2007. En attendant, les Irlandais affronteront les Bleus demain à Dublin. Pas question de galvauder la rencontre: les Verts ont besoin de confiance. Et battre les Bleus serait un signal fort. Les Irlandais ont perdu 9 de leurs 10 derniers matchs face au Quinze de France. Après la défaute enregistrée le 13 août à Bordeaux (12-19), Brian O’Driscoll est de retour parmi les siens. Et le capitaine irlandais a une petite idée sur la manière de battre les Français : « Quand nous les avons battu par le passé, nous avions été capables de rivaliser physiquement » a t-il expliqué au Belfast Telegraph. Les Irlandais disputeront un ultime match de préparation face à l’Angleterre, à Dublin, le 27 août prochain quinze jours avant l’ouverture de la Coupe du monde. E.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :