h1

Internationaux en Rade

20 août 2011

La plupart des équipes participant à la Coupe du monde ont annoncé, ou sont sur le point de le faire, le groupe de 30 joueurs sélectionnés pour cette compétition. L’entraîneur français Marc Lièvremont le fera demain, le 21 août: 2 des 32 joueurs qui se préparent depuis des semaines pour cette épreuve en seront alors écartés. Cet écrémage final est la dernière étape du processus de sélection qui a laissé de nombreux joueurs sur le bord du chemin. Et le match amical disputé à Toulon le 20 août, une semaine avant la reprise du Top 14, réunissait deux joueurs dont l’éviction a généré le plus de débats en France: Sébastien Chabal et Mathieu Bastareaud. Tous deux ont pris part à ce match opposant le RC Toulon au Racing-Métro 92. Gagnée par Toulon (12-7), cette rencontre a également rassemblé plusieurs joueurs qui peuvent espérer retrouver un jour l’équipe de France : les demi-de-mêlée Nicolas Durand (2 sélections) et Sébastien Tillous-Bordes (8 sélections), le pilier Julien Brugnaut (2 sélections).  Quant à l’ouvreur Wisniewski et au trois-quart centre Henry Chavancy, ils piaffent d’impatience en équipe de France A. Ils affronteront peut-être un jour avec les Bleus le jeune Fidjien Virimi Vakatawa, qui a fait ses débuts avec l’équipe première du Racing-Métro 92 la saison dernière.

Sur la pelouse du stade Mayol se trouvaient d’autres joueurs internationaux qui rêvaient également de participer à la Coupe du monde 2011: l’Anglais Steffon Armitage, qui a rejoint cette saison le RCT, ou de Christian Loamanu, qui avait disputé la Coupe du monde 2007 avec le Japon. Tous deux évolueront d’ici peu aux côté d’un autre grand déçu, l’Australien Matt Giteau (92 sélections). Il vient d’apprendre qu’il ne fait pas partie des 30 Wallabies en Nouvelle-Zélande et devrait bientôt rejoindre Toulon (cf vidéo ci-dessous). Côté parisien, le deuxième ligne Santiago Dellape aurait, lui, dû être du voyage en Nouvelle-Zélande. Mais le deuxième-ligne italien aux 64 sélections a annoncé au mois de mai qu’il mettait un terme à sa carrière internationale.

Il ne faut pas oublier d’ajouter à cette liste déjà longue un joueur au parcours très surprenant. Il s’agit du troisième-ligne centre Jone Tawake (cf photo ci-dessus). Son histoire est rappelée par le blog Boucherie-Ovalie dans une amusante revue d’effectif du RCT pour la saison à venir. En 2006, Jone Tawake s’est fait amputer d’un doigt de la main droite pour ne pas nuire à ses chances de sélection en vue de la Coupe du monde 2007. « Je voulais me donner toutes les chances de participer à cet événement », expliquait alors le joueur, qui souffrait d’une infection difficile à soigner. Malheureusement pour lui, il n’a pas été retenu en équipe australienne et attend toujours sa première sélection. Le récent exemple de Radike Samo, rappelé à 35 ans en équipe australienne, peut lui permettre de garder espoir. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :