h1

Samo trace sa route

20 août 2011

Les Fidjiens sont soulagés: ils pourront compter sur leur deuxième-ligne Leone Nakarawa pour la prochaine Coupe du monde. Ce joueur était interdit de séjour en Nouvelle-Zélande en raison de son appartenance aux forces armées fidjiennes, Auckland refusant l’entrée de son territoire à tout membre ou proche de la junte militaire au pouvoir aux Fidji. Nakarawa a finalement démissionné et il devrait donc pouvoir participer à la compétition. C’est pourtant un autre deuxième-ligne qui a les honneurs de la presse fidjienne. Son nom est Radike Samo.  Ce natif de Narewa, un village de situé sur l’île fidjienne de Viti Levu, disputera lui aussi la prochaine Coupe du monde. Mais il le fera sous le maillot de l’Australie qui vient d’annoncer sa présence dans le groupe de 30 joueurs retenus pour la compétition.

Le quotidien Fiji Times raconte la surprenante histoire de ce joueur âgé de 35 ans qui a réalisé un incroyable retour pour figurer dans la liste de l’entraîneur Robbie Deans. Malgré son imposant gabarit (1,97 m , 112 kilos), Radike Samo est un joueur explosif. Avec son club des Brumbies, il joue aussi bien dans la cage qu’en troisième-ligne et signe des essais impressionnants (cf vidéo ci-dessous). Il débute  en juin 2004 sa carrière chez les Wallabies. Elle sera très courte puisque après une sixième sélection décrochée en novembre 2004 face à l’Ecosse, Samo n’a ensuite plus été jamais appelé en équipe d’Australie.

En 2006, il  choisit de rejoindre le Stade français avec lequel il sera champion de France en 2007, en évoluant le plus souvent en deuxième-ligne (f photo ci-dessus).  A 31 ans, Samo met ensuite le cap sur le Japon où une paisible fin de carrière semble l’attendre. Mais il parvient en 2010 à se faire recruter par les Queensland Reds. Malgré son âge, Samo retrouve une incroyable forme sous les ordres de l’entraîneur Ewen McKenzie et devient titulaire au centre de la troisième-ligne. Le 9 juillet 2011, il gagne la finale du Super XV avec les Queensland Reds face aux Crusaders de Daniel Carter et Richie McCaw. Et un mois plus tard, il décroche sa septième sélection avec l’Australie face à l’Afrique du Sud dans le cadre du Tri-Nations. Remplaçant, il n’a disputé qu’une vingtaine de minutes de cette rencontre qui a vu les Wallabies s’imposer à Durban (14-9). « C’est le retour du guerrier sans âge », écrit le quotidien fidjien, en précisant que le doyen des joueurs australiens aura un rôle précieux à jouer en numéro 8 sur les lourds terrains néo-zélandais. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :