h1

Vickerman, une poutre pensante

31 août 2011

Le 10 décembre 2009, Daniel Vickerman remportait le Varsity Match, une prestigieuse rencontre qui voit s’affronter depuis 129  ans les équipes de rugby  universités de Cambridge et d’Oxford. Le deuxième-ligne australien (120 kilos pour 2,03 m) était capitaine des joueurs de Cambridge  (cf vidéo ci-dessous).  Avant lui, d’autres gloires du rugby ont également porté les couleurs de ces universités. On recense parmi eux le troisième-ligne sud-africain Nick Malett, l’ailier australien Joe Roff ou le talonneur néo-zélandais Anton Oliver. Mais à la différence de beaucoup d’entre eux, Vickerman n’a pas entamé un cursus universitaire dans l’une de ces prestigieuses universités à la fin de sa carrière.

Le parcours de ce joueur né en Afrique du Sud est en fait très atypique dans le rugby actuel. Il a choisi fin 2008 de rejoindre l’Angleterre pour poursuivre ses études en économie, à l’âge de 29 ans. Dan Vickerman disparaît alors des Wallabies et il semble difficile d’envisager son retour en sélection nationale. Mais il retrouve assez vite la voie du rugby professionnel : il signe un contrat en mai 2009 avec les Saints de Northampton qui lui permet d’allier études et rugby de haut niveau. Et en juin 2010, Vickerman fait son retour dans le championnat australien. Avec un objectif clair : disputer la Coupe du monde 2011. Le défi était d’autant plus difficile qu’il est revenu blessé d’Angleterre. Il réussit tout de même quelques mois plus tard à intégrer les Warathas et à disputer la saison de Super XV.

Ses efforts ont payé puisqu’il a réussi à convaincre l’entraîneur Robbie Deans de le reprendre chez les Wallabies après deux saisons internationales blanches. Il a retrouvé l’équipe australienne le 17 juillet 2011 lors d’un match contre les Samoa. Remplaçant, Vickerman pouvait redouter que cette 56e sélection soit la dernière après la surprenante défaite des Australiens. Le 6 août, bis repetita : il participait à une nouvelle déroute des Australiens, cette fois contre la Nouvelle-Zélande. Mais Vickerman a eu une dernière opportunité pour la « finale » du Tri-Nations : il était titulaire le 27 août pour le match décisif face à ces mêmes All Blacks. Vainqueurs (25-20) , les Wallabies ont décroché le Tri-Nations. Et Vickerman a gagné le droit de disputer sa troisième Coupe du monde, à l’âge de 32 ans.  O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :