h1

L’espoir des Pumas

7 septembre 2011

L’équipe d’Argentine aurait probablement préféré une entrée plus digeste pour attaquer sa Coupe du monde: elle affrontera le 10 septembre l’Angleterre à Dunedin (cf calendrier). Troisièmes de la dernière Coupe du monde (cf photo), les Pumas ne devraient logiquement pas avoir trop de mouron à se faire avant d’affronter les finalistes de l’édition 2007. Mais ils n’ont pas particulièrement brillé au cours des quatre dernières années, manquant notamment cruellement de confrontations internationales de haut niveau. De plus, ils ont disputé très peu de rencontres de préparation pour la compétition à venir: ils ont largement battu une faible sélection sud-américaine et l’équipe anglaise de Worcester et se sont inclinés face au pays de Galles (13-28).

Peu d’observateurs semblent du coup miser sur les Pumas qui, de surcroît, devront se passer de leur talentueux ouvreur Juan Hernández, forfait sur blessure. Et certains anciens internationaux contribuent largement à alimenter ce climat de pessimisme. A commencer par celui qui était leur capitaine en 2007, Agustín  Pichot. « Soyons rationnels : l’Angleterre doit gagner avec 30 points d’écart. Le cœur pronostique une victoire argentine, mais la tête voit l’Angleterre gagner », explique Pichot dans les colonnes du Daily Mail. Les déclarations de l’ancien demi-de-mêlée argentin ont un air de déjà entendu. Avant le match d’ouverture de la Coupe du monde en 2007 face aux Bleus, les Argentins avaient habilement su mettre la pression sur l’équipe de France. Agustín Pichot le raconte d’ailleurs dans le livre « Rugby, Coupe du monde inédite ». Ils n’avaient rien à perdre face aux Bleus, qu’ils avaient finalement battus (17-12).

Les Pumas le savent: le costume d’outsider est celui qui leur va le mieux. Et ils ne vont pas chercher à en endosser un autre pour la prochaine CDM. Lors d’une réception organisée peu après leur arrivée en Nouvelle-Zélande, les Argentins ont d’ailleurs affiché la couleur: ce sera celle de l’espoir, comme le titre de la chanson de Diego Torres qui les accompagnera pendant cette compétition (Color Esperanza). L’ailier Agustín Gosio s’est lui-même chargé d’interpréter « Couleur espoir » à la guitare (cf vidéo). Pas de doute, l’Argentine rêve de faire tomber l’Angleterre. Et elle devrait pouvoir compter sur le soutien de supporters néo-zélandais qui n’apprécient guère l’initiative des Anglais de disputer ce match habillés en noir. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :