h1

Du grand Arlidge

12 septembre 2011

Dans son pays natal, James Arlidge avait forcément envie de briller. Le 10 septembre, face aux Bleus, il a signé un match de très haut niveau, marquant les 21 points du Japon. Pour sa trentième sélection, l’ouvreur du Japon a inscrit trois pénalités, deux transformations et deux essais. Il a d’ailleurs donné quelques frayeurs aux Bleus qui ont vu les Japonais revenir à seulement quatre points (21-25) à la 59e minute du match grâce à une nouvelle pénalité. Mais les Nippons ont craqué dans les vingt dernières minutes: ils ont encaissé trois essais supplémentaires et se sont finalement inclinés sur le score de 21 à 47 (cf vidéo ci-dessous).

Comme le souligne le site d’informations Rugby Heaven, il est rare que l’homme du match (cf photo ci-dessus de la remise du trophée) se trouve dans les rangs de l’équipe qui perd. Mais comment faire autrement après la prestation de James Arlidge ! Avec 21 points, il ne figure certes pas en haut de la liste des meilleurs marqueurs de points sur un seul match de Coupe du monde. Loin devant se trouve notamment le All Black Simon Culhane, qui avait marqué 45 points face au Japon en 1995 (cf livre « Rugby, Coupe du monde inédite » ). La Nouvelle-Zélande avait gagné 145 à 17, décrochant alors le record de points marqués lors d’un match de Coupe du monde.  Mais Arlidge restera comme l’un des meilleurs marqueur de l’histoire du Japon, dont l’équipe a participé à toutes les éditions de la CDM depuis 1987.

Ce joueur âgé de 32 ans fait partie de la « légion étrangère » de la sélection entraînée par un autre Néo-Zélandais, John Kirwan. Arrivé dans le championnat japonais en 2004, James Arlidge a décroché sa première sélection avec l’équipe de ce pays en avril 2007. Mais il n’avait pas disputé la précédente Coupe du monde. Il a ensuite évolué  dans plusieurs clubs européens, tout en continuant à jouer pour le Japon. Ancien joueur des Blues d’Auckland, Arlidge a eu le plaisir d’affronter les Bleus devant de nombreux amis. Et il sait que le prochain match sera encore plus fort sur le plan émotionnel. Car c’est dans sa ville natale, à Hamilton, qu’il défiera le 16 septembre les All Blacks sous les couleurs japonaises. O.B.

MISE A JOUR 16/09/2011: Arlidge n’a finalement pas été retenu pour le match face aux All Blacks, son entraîneur le préservant pour les duels face aux Tonga et au Canada.

Publicités

2 commentaires

  1. En effet très beau joueur, tout en finesse, il nous a sacrément enquiquiné…
    Leur talon et un des ailiers (celui qui s’est fait bidimensionner par Nallet) ont été impressionnants aussi si il faut sortir des individualités.


  2. Sans oublier leur capitaine, le 6, très présent et pénible tout le long…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :