h1

Américains et Russes sur un nouveau terrain de jeu

14 septembre 2011

A chaque édition, la Coupe du monde de rugby accueille des « petits nouveaux ». En 2007, c’était le tour du Portugal qui disputait pour la première fois cette compétition (cf liste complète des pays dans le livre « Rugby, Coupe du monde inédite » ). Et c’est cette fois à la Russie de faire ses grands débuts en Coupe du monde. Ils auront lieu le jeudi 15 septembre à New Plymouth contre un adversaire de choix, les Etats-Unis. Le tirage au sort va en effet permettre aux amateurs de rugby de profiter d’un duel entre deux anciens pays ennemis, la Russie et les Etats-Unis.

Pendant la Guerre froide, chaque rencontre entre ces deux pays dépassait très largement le cadre du sport en prenant un tour très politique. Soviétiques et Américains se livraient une lutte acharnée lors de toutes les grandes épreuves internationales. Mais cette période est désormais révolue et seuls quelques relents nostalgiques subsistent. En sports d’équipes, ces deux pays ont l’habitude de régulièrement se rencontrer. C’est le cas pour les sportifs masculins lors des championnats du monde de basket-ball, de volley-ball ou  de hockey-sur-glace, une discipline particulièrement populaire dans ces deux pays. En 1994, la Russie avait même réussi à se qualifier pour la Coupe du monde de football organisée aux Etats-Unis. Mais il n’y avait pas eu de confrontation entre les équipes des deux pays.

La Coupe du monde de rugby va leur offrir une nouvelle occasion de se mesurer. Ces deux équipes de rugby se connaissent déjà bien. Leur dernière confrontation remonte au 18 juin dans le cadre de la Churchill Cup. Les Américains avaient alors gagné cette rencontre (32-25). Une défaite encourageante pour les Russes qui avaient réussi  faire jeu égal jusqu’à dix minutes de la fin (cf vidéo ci-dessous). En Nouvelle-Zélande, ils pourront compter sur l’aide du deuxième-ligne Adam Byrnes, un joueur du  Super 15 qui a récemment rejoint les « Ours ». De plus, ils bénéficient d’un calendrier favorable qui devrait leur permettre d’être plus frais. Les Américains ont en effet déjà joué un match dans cette compétition, le 11 septembre, en livrant une dure bataille contre l’Irlande. Quatre jours après, ils affrontent une équipe certes moins prestigieuse mais tout aussi redoutable. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :