h1

Quand les paris couvrent les primes…

14 septembre 2011

Selon une étude commandée par Mastercard, la Coupe du monde de rugby devrait générer plus de 70 millions d’euros de paris au niveau mondial. Selon le site d’informations néo-zélandais Stuff qui relaie l’information, les 600 joueurs de la Coupe du monde ont l’interdiction de parier sur les 48 matchs de l’épreuve. Mais l’étude pointe une autre pratique, relativement méconnue : « En complément des paris individuels sur les résultats des évènements sportifs, il est devenu courant pour les fédérations de prendre une sorte d’assurance sur la performance de leurs équipes ». L’explication est simple : en cas de victoire finale de leur équipe, les fédérations doivent distribuer des primes astronomiques aux joueurs et à l’encadrement. Si les Anglais gagnent la Coupe du monde, la RFU ( la fédération anglaise de rugby) devra ainsi s’acquitter d’une prime globale d’environ 2,6 millions d’euros. Plus l’équipe gagne et avance dans la compétition, plus le risque financier s’élève pour les fédérations concernées. Pour compenser ce risque, la Fédération anglaise a tout simplement placé 295 000 euros) de paris sur une victoire de l’Angleterre via un consortium de bookmakers. Les Irlandais ont également opté pour cette méthode comme ils l’avaient fait lors des Coupes du monde en 1999, 2003 et 2007. E.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :