h1

Nicky Little ne voit pas le temps passer

16 septembre 2011

A en croire les médias, un « groupe de la mort » hante la Nouvelle-Zélande. Il s’agirait de la poule de qualifications regroupant l’Afrique du sud, le pays de Galles, les Samoa, la Namibie et les Fidji. Mais il ne semble pas si effrayant que cela pour l’ouvreur fidjien Nicky Little. « J’ai entendu des gens dire que c’est la poule la plus difficile. Mais nous ne voyons pas vraiment les choses comme cela. Nous ne nous en moquons pas. Mais nous ne pensons pas à l’adversaire que nous allons affronter car nous participons à une Coupe du monde et nous prenons du bon temps. Ce n’est pas formidable ? », a expliqué Nicky Little à l’issue d’une entraînement en Nouvelle-Zélande.

L’enthousiasme et la sagesse de ce joueur s’expliquent par sa grande expérience et la proche fin de sa carrière internationale. Un véritable « Little Buddha »…. Il a eu 35 ans cette semaine et il dispute en Nouvelle-Zélande sa quatrième Coupe du monde. Il a décroché sa première sélection avec les Fidji en juillet 1996, face à l’Afrique du Sud. C’est cette même équipe qu’il s’apprête à affronter quinze ans plus tard, Nicky Little ayant été retenu pour prendre place sur le banc fidjien des remplaçants pour le match face aux Springboks prévu le 17 septembre à Wellington. Il s’agira de sa 69e sélection.

Il sait que cette rencontre sera très difficile. D’une part parce que l’Afrique du Sud veut se rattraper après un premier match difficilement gagné face au pays de Galles (17-16). Et d’autre part car les Springboks n’ont pas oublié que les Fidjiens leur avaient donné beaucoup de fil à retordre en quart de finale de la dernière Coupe du monde. Nicky Little n’avait malheureusement pas pu disputer cette rencontre. Il s’était gravement blessé au genou gauche lors du match précédent, face au pays de Galles. Les Fidjiens avaient gagné cette incroyable rencontre (38-34) restée comme l’une des plus belles de la dernière Coupe du monde (cf vidéo ci-dessous). Nicky Little avait inscrit 18 points au pied avant de sortir sur une civière. Depuis, il n’a rejoué que cinq fois avec les Fidji. Il portait la saison dernière les couleurs du club anglais de Bristol qui évolue en deuxième division.. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :