h1

All Blacks versus Bleus : les légendes sur le pré

19 septembre 2011

En marge de la Coupe du monde de rugby, les organisateurs du festival Real New Zealand  ont eu la bonne idée d’inscrire au programme des festivités un match entre des anciens du XV de France et des anciens All Blacks réunis au sein des Classic All Blacks. Une semaine avant le choc entre les deux nations, programmé le samedi 24 septembre à 10 H 30 (heure française). Et le public a répondu présent. Plus de 7000 personnes ont assisté à la rencontre dans la ville de Queenstown (cf vidéo ci-dessous). Le match a même dû être retardé en raison de l’interminable file d’attente qui s’était formée à l’entrée du stade. Sur le terrain, les Néo-Zélandais ont dominé les Français avec un écart conséquent (57-15).

La sélection française comptait des anciens internationaux dont Serge Betsen, David Auradou, Marc de Rougemont ou encore David Bory. Tous ont disputé au moins une Coupe du monde. Le talonneur toulonnais Marc de Rougemont était de la campagne des Bleus lors l’édition 1995, en Afrique du Sud. David Auradou a participé à deux joutes mondiales, en 1999 et en 2003. Tout comme David Bory, l’ancien ailier de Clermont, Bibi Auradou a joué les All Blacks en Coupe du monde. C’était le 20 novembre 2003 à Sydney lors d’un match pour la troisième place de l’épreuve. Les Néo-Zélandais s’étaient imposés (40-13). Serge Betsen, dont la presse néo-zélandaise rappelle habilement le surnom (Le Sécateur), a également disputé deux Coupes du monde. En 2003, à Sydney, il inscrit le seul essai du match lors de la défaite face aux Anglais (7-24) en demi-finale de la Coupe du monde. Lors de la dernière Coupe du monde, Serge Betsen est titulaire au coup d’envoi du quart de finale épique des Français face aux All Blacks au Millennium Stadium de Cardiff.

Les Néo-Zélandais comptaient dans leur rang des noms bien connus des Français. L’ouvreur Andrew Mehrtens, les trois quarts Christian Cullen et Jeff Wilson, le deuxième ligne Reuben Thorne, et le pilier Kees Meeuws. Tous ces joueurs ont joué la fameuse demi-finale de 1999 où les Bleus avaient créé l’exploit en dominant les All Blacks (43-31). Dans le livre « Rugby : Coupe du monde inédite« , Andrew Mehrtens est revenu sur ce match. « Nous menions à la mi-temps [17-10]. En deuxième mi-temps, je me suis senti impuissant sur le terrain. Les Français marquaient des points avec beaucoup de facilité.». Dans les rangs de ces légendes du rugby néo-zélandais, Tony Marsh, d’origine néo-zélandaise et ancien international français, incarnait parfaitement le trait d’union entre les deux nations… E.M

Publicités

3 commentaires

  1. Oh comme j’aimerais voir ça, des images existent quelque part ?

    Ximun, fan des « space cowboys ».


  2. Nous en avons trouvé quelques-unes qui restituent bien l’ambiance champêtre de cette rencontre. Par contre, pas simple de se faire une idée de la qualité du match…


  3. Merci !!! 🙂
    Ça avait l’air bien sympatoche en effet.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :