h1

Le festin argentin

19 septembre 2011

Sur leur calendrier de Coupe du monde, les Pumas ont coché le mercredi en rouge. Il s’agit de leur journée de relâche et les joueurs ont décidé d’en profiter pour s’adonner à l’un de leur passe-temps favori: le barcebue (ou « asado » en espagnol). Car même si elle pointe loin derrière l’Argentine dans le classement mondial des producteurs de viande bovine, la Nouvelle-Zélande a largement de quoi alimenter les barbecues des Pumas. Ils avaient d’ailleurs déjà profité de la Coupe du monde 2007 pour cuisiner à leur sauce les produits français. Une méthode qu’ils avaient également appliquée lors des deux confrontations sportive face aux Bleus…

Le quotidien argentin sportif Olé raconte par le détail le barbecue organisé par les Argentins après leur courte défaite face à l’Angleterre (9-13, cf vidéo ci-dessous). Il s’est déroulé dans les jardins de l’Hôtel Mercure de Dunedin où les joueurs argentins avaient pris leur quartier. Au sein du groupe, le spécialiste en barbecue est le kinésithérapeute Sergio Carossio. Mais comme ce dernier a été contraint de regagner l’Argentine en raison d’un problème de famille, c’est le médecin Guillermo Botto qui a pris les choses en main avec l’aide de deux joueurs : Martín Scelzo et Mario Ledesma. Un trio placé sous la surveillance du manager de l‘équipe, Alejandro Cubelli. Cette « brigade »(cf photo ci-dessus) a su se montrer efficace puisqu’elle a nourri une quarantaine de personnes. Ensuite, les joueur ont sorti la guitare et les cartes.

Le prochain barbecue s’annonce encore plus festif, les Pumas ayant largement battu la Roumanie (43-8) le 17 septembre. Ils se trouvent en bonne position pour décrocher la deuxième place du groupe B, synonyme de qualification pour les quarts de finale. Le bétail néo-zélandais doit donc rester sur ses gardes : ces Pumas sont affamés et espèrent bien dévorer leurs prochains adversaires. Ils disputeront le dimanche 25 septembre un match décisif face à l’Ecosse, qui se partage actuellement la première place du groupe avec l’Angleterre. Mais les Ecossais ne sont pas prêts à passer sur le grill: ils gardent un cuisant souvenir de la Coupe du monde 2007 et de leur élimination en quart de finale par les Pumas (13-19). O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :