h1

Marsh, un Néo-Zélandais chez les Bleus

20 septembre 2011

Lors de l’Ironman de Nice disputé le 26 juin 2011, le rugby français comptait sur un prestigieux représentant. Un ancien international s’était en effet engagé dans cette redoutable épreuve : Tony Marsh. Il a terminé à la 1652e position (sur 2044 partipants) après 13 heures 55 minutes et 10 secondes d’efforts. Au programme: 3,8 kilomètres de natation, 180 kilomètres de vélo et un marathon pour terminer. Agé de 39 ans, l’ancien trois-quart centre des Bleus tient encore une belle forme. Il a d’ailleurs pu le démontrer lors du match entre anciens disputés le 18 septembre à Queenstown, en marge de la Coupe du monde de rugby : Tony Marsh était dans les rangs des Classic All Blacks, les vétérans néo-zélandais, qui ont battu une sélection d’anciens internationaux français (57-15).

Dans une interview accordée à L’Equipe Mag, Tony Marsh revient sur son parcours sous le maillot tricolore. « Quand même, un Néo-Z qui joue en équipe de France, c’est incroyable. Je ne rêvais pas de cela quand je suis arrivé en France, hein! », explique ce joueur arrivé à l’âge de 26 ans dans le championnat français. Il y a porté pendant neuf saisons les couleurs de l’ASM Clermont. En 2001, Bernard Laporte décide de le sélectionner au sein de l’équipe de France. En mars 2003, Marsh se voit diagnostiquer un cancer aux testicules. La Coupe du monde, prévue six mois plus tard, semble s’envoler pour lui. Mais Bernard Laporte le rassure: peu importe son état de forme, il le prendra s’il parvient à vaincre la maladie. C’est le cas. Et Tony Marsh sera titulaire lors de six des sept matchs des Bleus en Australie.

C’est ainsi que la France a, pour la première fois, pu compter dans ses rangs sur un joueur d’origine néo-zélandaise en Coupe du monde. Tony Marsh est venu rejoindre la « légion étrangère », constituée notamment de joueurs d’origine sud-africaine comme Pieter de Villiers ou Brian Liebenberg (cf livre « Rugby, Coupe du monde inédite »). Avec les Bleus, Tony Marsh a affronté deux fois les All Blacks. La première, c’était en petite finale de la CDM 2003, avec une lourde défaite des Bleus (13-40) à la clef. La suivante, c’était à l’occasion de sa 21ème et dernière sélection avec les Français, le 27 novembre 2004 au Stade de France (cf vidéo ci-dessous). Là encore, les Néo-Zélandais s’étaient montrés bien plus forts (45-6). Et c’est dans cette même enceinte que Tony Marsh a mis un terme à sa carrière rugbystique en juin 2007. Avec une nouvelle défaite, la huitième des Clermontois en finale du championnat de France. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :