h1

Contepomi était au point face aux Ecossais

25 septembre 2011

S’il y a bien un joueur que les Ecossais espéraient ne pas voir sur la pelouse du Regional Stadium de Wellington, c’était lui. Car ils savaient à quel point Felipe Contepomi avait été important en 2007 lors du quart de finale perdu face aux Pumas (13-19). Il avait inscrit 11 points au pied (1 transformation, 3 pénalités) lors de cette rencontre qui avait vu l’élimination des Ecossais de la Coupe du monde. Or, ce même Contepomi, qui est désormais capitaine des Pumas, était très incertain pour le match de poule contre l’Ecosse disputé ce 25 septembre. Une rencontre cruciale dans la course à la qualification pour les quarts de finale de l‘édition 2011. Blessé lors du premier match de l’Argentine dans cette compétition (cf photo ci-dessus), Contepomi était ménagé depuis deux semaines et déclarait encore voilà trois jours ne pas envisager de jouer cette rencontre. Blessé aux côtes, il ne voyait pas comment il pourrait tenir sa place. Mais une protection spéciale lui a finalement permis de disputer cette rencontre qui a vu la courte victoire des Argentins (13-12). Placé au poste de trois-quart centre, Contepomi a inscrit 8 points au pied (2 pénalités, 1 transformation). Et il a ainsi permis à son équipe, malgré un taux de réussite décevant (50%),  de coller au score dans ce match très serré. L’essai décisif a été inscrit à la 73e minute par Lucas González Amorosino (cf vidéo ci-dessous), puis transformé par Contepomi qui a redonné un précieux point d’avance aux Pumas.

Avec cette victoire obtenue sous une pluie battante, l’Argentine occupe désormais la deuxième place du groupe B et peut valider son ticket en quart de finale si elle bat la Géorgie lors de son dernier match de poule, une équipe largement à sa portée. En 2007, ils avaient facilement battu les Géorgiens (33-3). Pour l’Ecosse, seul un exploit face à l’Angleterre lors du dernier match de poule peut permettre une qualification en quart de finale. Les Ecossais ont toujours atteint ce stade de la compétition depuis la première Coupe du monde en 1987. O.B.

Publicités

2 commentaires

  1. Bravo les Pumas, c’est extra. Contepomi qui revient d’entre les morts, et Lucas Amorosino pour un essai pas fait. C’est épique, digne d’une génération dorée qui touche à sa fin, même si le match probable contre les All Blacks en quarts devra accoucher d’un exploit encore inédit, et qui serait la sensation du mondial. En attendant, une pensée pour Fabien Galthié à Montpellier, qui doit attendre la fin de cette coupe du monde avec impatience pour récupérer son cheptel de gauchos.


  2. Effectivement, toujours au rendez-vous ces Pumas que l’on disait en bout de course. Avec de belles trouvailles comme González Amorosino, 11 sélections au compteur. Et c’était la troisième fois qu’il jouait l’Ecosse qui avait remporté deux victoires en Argentine en juin dernier. Belle revanche !!!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :