h1

Deans sabote à merveille les Wallabies

29 septembre 2011

Avec les phases finales qui approchent, la pression monte d’un cran chez les équipes qualifiées pour la prochaine étape. La Nouvelle-Zélande est déjà certaine de participer à la phase suivante, tandis que l’Australie a besoin d‘une victoire sur la Russie lors de son dernier match de poule pour s’assurer d’une place en quart de finale (cf calendrier). Un match qui ne devrait être qu’une formalité pour les Wallabies. Et les supporters de ces deux équipes fourbissent déjà leurs armes dans la perspective d’un affrontement en demi-finale entre ces deux poids lourds de la compétition. L’une des principales cibles des Néo-Zélandais est Robbie Deans, l’entraîneur des Australiens. Sa nomination avait fait beaucoup de bruit en 2008: un Néo-Zélandais prenait pour la première fois la tête de la sélection australienne. Entraîneur emblématique et ancien All Black, Robbie Deans « passait à l‘ennemi ».

Même si les eaux se sont calmées, Deans fait toujours l’objet de nombreuses blagues ou moqueries en Nouvelle-Zélande. Comme en témoigne cette lettre dont le signataire serait l’entraîneur des All Blacks, Graham Henry. Largement diffusé par mail, ce texte a été repris par de nombreux forums et sites d’information. Son contenu reproduit un message que Henry aurait envoyé à Robbie Deans. En voici les principaux extraits:
« Cher Robbie
Bravo pour ta cinquantième sélection en tant qu’entraîneur des Wallabies (face à l‘Irlande). Je ne peux que commencer cette lettre en te félicitant pour l’excellent travail que tu fais pour le rugby néo-zélandais depuis 2008. C’est une mission à long terme, mais le plan visant à permettre aux All Blacks de gagner la Coupe du monde 2011 à domicile fonctionne à merveille. Mon idée consistant à te faire embaucher par la Fédération australienne en tant qu’entraîneur de manière à pouvoir saboter les Wallabies de l’intérieur était, de mon modeste point de vue, un coup de génie.  (…) Je pense qu’il convient de rappeler quels ont été les dix principaux actes de sabotage à ce jour:
1/perdre contre l’Irlande (cf vidéo ci-dessous) 2/donner le capitanat à Elsom alors qu’il n’avait plus joué depuis deux ans pour le pays et le lui retirer juste avant la Coupe du monde 3/perdre contre l’Ecosse (en 2009) (…)

Je ne peux pas croire qu’ils aient renouvelé ton contrat pour deux ans de plus. (…) Bravo de nouveau. On se voit comme prévu chez Richie (McCaw) pour fêter la manière dont on a eu les Australiens. Sincèrement, Graham Henry »

En 2007, c’est un Australien qui passait pour le traître de service: Eddie Jones (cf livre « Rugby, Coupe du monde inédite« ). Il avait accepté de conseiller les Sud-Africains pour la précédente Coupe du monde, au grand dam des supporters des Wallabies. Le 20 octobre 2007, les Springboks levaient le trophée Webb Ellis, avec Eddie Jones à leur côté sur la pelouse du Stade de France. Robbie Deans rêve probablement d’un final similaire aux côtés des Wallabies. La réponse des supporters australiens ne devrait en tout cas pas se faire attendre. Ils aiment notamment rappeler aux fans des All Blacks que c’est un joueur natif de Nouvelle-Zélande, Quade Cooper, qui pourrait les crucifier dans cette compétition. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :