h1

La possibilité d’une île

29 septembre 2011

Lorsque l’expression rugby des îles est utilisée par les amateurs de ballon ovale, elle fait référence à trois nations : les Tonga, les Samoa et les Fidji. N’en déplaise aux Néo-Zélandais, aux Celtes ou aux Britanniques, leur rugby ne rentre pas dans cette catégorie. Or, le rugby îlien est en grand danger dans cette septième édition de la Coupe du monde. Ses trois représentants risquent en effet de ne pas poursuivre cette compétition au déjà de la phase de qualification. Si les Tonga n’ont jamais atteint le stade des quarts de finale, les équipes des Samoa et des Fidji se sont déjà qualifiées deux fois chacune. Et l’équipe des Samoa reste en course dans cette édition 2011.  A égalité de points avec le pays de Galles dans le groupe D, les Samoans jouent leur va-tout le 30 septembre face à l’Afrique du Sud. Un succès assorti d’un point de bonus leur permettrait de ravir la première place aux Springboks. Mais un simple point de bonus défensif  pourrait également faire l’affaire pour la qualification en quarts de finale: tout dépendra ensuite du résultat de la rencontre entre le pays de Galles et les Fidji, programmée le 2 octobre (cf calendrier).

Le match face aux Sud-Africains, champions du monde en titre, a donné lieu à une nouvelle salve de critiques dans les médias samoans contre l’organisation injuste de cette compétition. « Alors que les Springboks ont eu droit à huit jours de repos depuis leur match face à la Namibie (le 22/09), les Samoa n’auront pu profiter que de quatre jours pour soigner leurs corps meurtris après depuis leur victoire sur les Fidji (cf vidéo ci-dessous) », écrit Savea Sano Malifa dans un éditorial du Samoa Observer. Un joueur samoan, Eliota Fuimaono-Sapolu, avait déjà choisi de dénoncer publiquement cette situation après le match face au pays de Galles. Dans une poule très relevée, les phases de récupération jouent effectivement  un rôle déterminant. Mais les Samoans ne manquent pas de ressources et espèrent créer un exploit, comme ils l’avaient fait en juillet face à l’Australie. « L’équipe des Samoa ne va pas pleurnicher ou se plaindre. Bien au contraire », prévient Savea Sano Malifa. En 2007, les Sud-Africains et les Samoans s’étaient déjà affrontés en phase de poule. Et la rencontre avait largement tourné en faveur des Springboks (59-7) qui avaient alors remporté la première de leur sept victoires sur la voie du titre mondial. O.B.

Publicités

One comment

  1. Je viens de regarder le match SAMOA – AFRIQUE DU SUD, il s’en est fallu de peu, grace à leur domination en 2è mi-temps que ces îliens prennent le dessus.
    J’aimerai que l’on m’explique, pourquoi les try nations ne devrait pas s’intituler les six nations en incorporant les ïliens méritant et de mieux en mieux organisé.
    Quel match ce afsud – samoa



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :