h1

France-Tonga : la parole aux acteurs

30 septembre 2011

Demain à Wellington, les Bleus affronteront le Tonga dans leur dernier match de poule. Objectif ? Se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Les deux équipes se sont affrontées une seule fois dans cette épreuve. C’était en 1995, en Afrique du Sud. La France s’était imposée 38 à 10. En juin 1999, les Tongiens avaient battu les Bleus (20-16) à Nuku’alofa, la capitale du Tonga. Dernière rencontre en date : en novembre 2005, à Toulouse, le Quinze de France avait battu le Tonga 43 à 8. Tour d’horizon des déclarations des deux camps.

Soutien                        

« On s’attend à un combat âpre, d’autant que les Tongiens ont beaucoup d’attaches dans la région, ils vont jouer devant leurs familles et leurs forces seront décuplées »

William Servat, talonneur du XV de France.

Cousins

« C’est marrant de disputer ce match contre le Tonga. Comme les Samoa, ce sont des équipes que j’aime et que je supportais quand j’étais plus jeune car les joueurs ressemblaient à mon père »

Raphaël Lakafia, Troisième-ligne centre du XV de France originaire de Wallis, une petite île du Pacifique située à un petit millier de kilomètres des îles Tonga (cf vidéo).

French Flair ?

« Peu importe les changements ou les joueurs alignés, c’est l’équipe de France, elle a le french flair. Sur un match, elle peut battre n’importe qui. »

Isitolo Maka, sélectionneur du Tonga

Espionnage

« C’est un avantage de pouvoir les écouter pour se faire une idée de leur plan de jeu. S’ils parlent vite, je ne vais rien piger, mais je devrais glaner quelques infos quand même »

Kisi Pulu, pilier du Tonga,  qui parle français.

Centre

« Je pense peut-être que leur paire de centres peut présenter des faiblesses. Je pense que Rougerie n’est pas un centre et que lui et Maxime Mermoz ne jouent pas ensemble depuis très longtemps »

Finau Maka, troisième ligne et capitaine du Tonga (cf photo)

Après-match

« J’espère qu’on pourra les voir après, ça fait longtemps qu’on se connait, presque cinq ans, nous sommes amis. Ce sera un bon match et je suis sûr qu’on pourra s’amuser un peu après le match »

Kisi Pulu, pilier du Tonga qui évolue à l’USAP aux côtés de Nicolas Mas et Maxime Mermoz.

E.M (avec Rugby News Service)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :