h1

Les Gallois ne veulent plus poireauter

6 octobre 2011

Vingt-quatre ans depuis la seule demi-finale de Coupe du monde disputée par le pays de Galles, huit ans depuis le dernier quart de finale… Les supporters du XV du Poireau ne veulent plus attendre et il espèrent voir leur équipe signer un exploit en Nouvelle-Zélande. Leur espoir est d’autant plus grand que nombre d’entre eux ne pensaient pas que l’équipe galloise parviendrait à décrocher une place pour les phases finales tant le niveau de son groupe de qualification était élevé. Le pays de Galles a dû affronter l’Afrique du Sud, les Samoa, les Fidji et la Namibie. Et il a finalement terminé deuxième du groupe D, ne concédant qu’une très courte défaite face aux Springboks (16-17) lors de son premier match dans cette compétition. A l‘inverse, le dernier match de poule s‘est soldé par une éclatante victoire sur les Fidji (66-0). Une belle manière pour les Gallois de solder les comptes de l’édition précédente, les Fidjiens les ayant privés en 2007 d’une place en quart de finale.

« Le pays de Galles s’est extrait du groupe de la mort grâce à la vigueur d’une jeunesse qui a su redonner de la vie  au jeu gallois« , écrit la chroniqueuse Carolyn Hitt dans le Western Mail. De jeunes pépites ont fait leur apparition ces derniers mois au sein des lignes arrières: George North (19 ans)Scott Williams (20 ans) et Leigh Halfpenny (22 ans). Agé de 24 ans, l’ouvreur Rhys Priestland (cf photo ci-dessus) était titulaire à l’ouverture pour la première fois le 6 août, suite au forfait de dernière minute du vétéran Stephen Jones, lors d’un match de préparation contre l’Angleterre. Depuis, le numéro 10 ne quitte plus ses épaules, Stephen Jones n’ayant retrouvé une place de titulaire que face à la modeste Namibie dans cette Coupe du monde. Et de jeunes pousses brillent également devant, à commencer par le troisième-ligne Sam Warburton, qui, à l’âge de 23 ans (depuis hier, le 5 octobre), porte les galons de capitaine dans l’équipe galloise. A ses côtés évoluent notamment le numéro 8 Toby Faletau (20 ans) et le deuxième-ligne Bradley Davies (24 ans).

La plupart de ces joueurs ont disputé le dernier Tournoi des VI nations qui avait vu les Gallois battre les Irlandais à Cardiff (19-13, cf vidéo ci-dessous). Cette fois, l’affrontement se déroule en terrain neutre, à Wellington. Une terre néo-zélandaise que l’entraîneur des Gallois connaît particulièrement: Warren Gatland est un ancien All Black. A la tête de l’équipe galloise depuis 2007, il pourra compter sur une groupe en grande forme pour cette rencontre, les 30 joueurs gallois étant aptes. Et ils semblent en pleine confiance pour réussir à ouvrir un nouveau chapitre glorieux dans le rugby gallois. Car les souvenirs de la première Coupe du monde ne peuvent que ressembler à de la préhistoire pour les jeunes éléments de cette équipe qui n’étaient alors pas encore nés… O.B.

Publicités

3 commentaires

  1. Ces gallois peuvent vraiment créer la surprise, ils ont la créativité et la fougue de la jeunesse, à suivre…..


  2. Oh mais c’est un candidat au top 5 des meilleurs titres !
    Prédictions en images :
    France : chant du coq ou chant du cygne ?
    Angleterre : la Rose pique encore
    Néo-Z : la fougère erre sans Carter
    Argentine : gauchos mais pas maladroits
    Irlande : le trèfle porte bonheur
    Galles : … check ! titre validé pour le Top5.
    Afrique du sud : la gazelle n’est plus dans le Botha mondain
    Australie : le kangourou tombe les gants


  3. Bravo Mister l’indigné, jolie liste. On peut ajouter « Les Boks montent en pression », « les Blacks broient du noir », « les wallabies veulent la victoire aussi(e) »… Lançons un concours. A vos claviers, on attend vos propositions!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :