h1

Pour Brian Moore, une défaite anglaise serait inacceptable

6 octobre 2011

Brian Moore, ancien talonneur du XV de la Rose de 1987 à 1995, a depuis longtemps pris ses quartiers dans les colonnes du quotidien The Telegraph. Plein d’humour et très cultivé, Brian Moore régale ses lecteurs avec ses billets d’humeur. Avant le Crunch, l’ancien première ligne, francophile affirmé, a donc pris sa plume. Et ça démarre fort : « Dans leur livre racontant les voyages du Capitaine Cook, Rex et Thea Rientis suggère que les Français ont introduit les maladies vénériennes dans les Iles du Pacifique (…) Quoi qu’il en soit, ce qui incontestable c’est que l’équipe de France est dans un mode virulent d’auto-destruction ». Selon lui, aucun doute possible : dans le contexte actuel, l’Angleterre, si elle joue à son meilleur niveau, est supérieure à la France… A condition que les Anglais respectent quelques règles simples et immuables quand ils jouent face aux Bleus. « Ils devront se tenir à l’un des impératifs qui n’a jamais changé dans les matchs contre la France : ne pas concéder facilement de turn over ou serrer le jeu pour priver les Français de courses ».

Brian Moore ne croit guère à une victoire française même s’il concède : « Il est possible que les Français surprennent tout le monde avec une performance pleine de brio et d’élan, mais cela induirait de l’unité dans l’adversité et quelqu’un qui soit capable de générer un esprit de défi ». Et selon Moore, Marc Lièvremont n’est plus en capacité de le faire et le capitaine Thierry Dusautoir n’a pas joué ce rôle jusqu’à présent. « Alors pourquoi serait-il capable de façonner quelque chose de différent maintenant ? », estime Brian Moore, alias « The Pitbull » (cf surnoms dans le livre « Rugby, Coupe du monde inédite« ). Si le sort du sélectionneur Marc Lièvremont à la tête de l’équipe de France est d’ores et déjà scellé avec l’arrivée de Philippe Saint-André après la Coupe du monde, celui de Martin Johnson dépend du résultat du match de samedi. « La victoire doit revenir à l’Angleterre ; la défaite serait inacceptable. Ne vous trompez pas : le poste de Johnson est en jeu », affirme Brian Moore. E.M

PS: à découvrir sur le site de la BBC, un jeu sympa destiné à faire taire Brian Moore !

A lire aussi :

France-Angleterre : un air de déjà-vu

Les Anglais font profil bas

Publicités

One comment

  1. Il a l’air malin, le pitbull…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :