h1

Les Gallois ne jouent jamais sans un Jones

14 octobre 2011

Ce ne sera probablement pas la statistique la plus déterminante à l’issue de la lutte que se livreront le 15 octobre à Auckland Gallois et Français, en demi-finale de la Coupe du monde. Mais nous nous devions de donner cette information essentielle sur ce blog, de la même manière que nous l’avions fait dans le livre « Rugby, Coupe du monde inédite« : comme dans tous les matchs disputés par le pays de Galles dans les différentes éditions de cette compétition depuis 1987, il y aura au moins un Jones dans l’équipe alignée demain sur la pelouse de l’Eden Park. Les feuilles de matchs des 30 rencontres de Coupe du monde déjà disputées en attestent.

Sur les 22 joueurs gallois retenus pour affronter les Bleus, il y aura même quatre Jones dans les rangs gallois. Le deuxième-ligne Alun Wyn Jones et le pilier Adam Jones (cf photo ci-dessus) débuteront cette rencontre, tandis que le troisième ligne Ryan Jones et le vétéran Stephen Jones (102 sélections) prendront place sur le banc des remplaçants. Ce dernier (cf vidéo ci-dessous) profite du forfait de l’ouvreur Rhys Priestland pour intégrer le groupe gallois. Lors de l’édition 2007, ils étaient cinq Jones lors de certaines rencontres. Un véritable cauchemar pour les journalistes chargés de couvrir cette rencontre en direct ! O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :