h1

La pesante absence de McAlister

15 octobre 2011

On a failli assister à un duel entre ouvreurs néo-zélandais lors de la rencontre de Top 14 entre le Castres Olympique et le Stade toulousain qui s’est déroulée le 14 octobre. Mais le néo-Toulousain Luke McAlister (cf vidéo ci-dessous) n’a pas eu le plaisir de croiser sur le terrain son compatriote Cameron McIntyre, parti de Castres voici quelques semaines après cinq saisons passées dans le Tarn. Et Luke McAlister aurait également pu affronter un compatriote avec les All Blacks s’il avait été aligné lors de la demi-finale de Coupe du monde contre l’Australie,  le 16 octobre à Auckland.  Car l’ouvreur des Wallabies, Quade Cooper, est né en Nouvelle-Zélande. Mais c’est devant un écran depuis la France que McAlister, qui compte 30 sélections chez les All Blacks (la dernière remonte au 28 novembre 2009 contre les Bleus), suivra cette rencontre, l’une des plus importantes de l’histoire du rugby néo-zélandais.

La non-sélection de McAlister, âgé de 28 ans, pour cette Coupe du monde est revenue en une de l’actualité sportive avec les blessures de Daniel Carter et de Colin Slade. Luke McAlister, qui a réalisé un très beau début de saison avec le Stade toulousain, aurait pu être appelé pour porter le numéro le 10 des All Blacks. Et paradoxalement, même Guy Novès, l’nytaîneur toulousain, estime que c’est le maillot noir qu’il devrait porter actuellement. Il écrit dans Midi olympique que l’entraîneur néo-zélandais Graham Henry (cf photo) a commis une « faute grave » en se privant des services de ce joueur. « McAlister a fait ce qu’il fallait pour entrer dans le groupe néo-zélandais. Il a quitté Sale, rejoint une province néo-zélandaise mais ça n’a pas suffi. Il s’est totalement mis à la disposition de son pays et il n’a pas été récompensé en retour« , écrit Guy Novès. Non retenu pour la Coupe du monde, McAlister a finalement choisi de quitter la Nouvelle-Zélande.

La Nouvelle-Zélande ne fera pas l’économie d’une nouveau débat sur la règle interdisant à un joueur évoluant dans un championnat étranger de porter le maillot all black. Sur le site d’information Stuff, Mark Reason affirme que cette règle a déjà coûté une Coupe du monde aux All Blacks, en 1995. « Et s’ils perdent dimanche, il ne fait pas de doute que ce règlement volera en éclat« , affirme ce journaliste, en expliquant qu‘il n‘est pas possible de continuer à appauvrir de la sorte la sélection nationale, en la privant de talents partis signer des contrats juteux dans les riches championnats européens. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :