h1

Un Parra du tonnerre !

16 octobre 2011

Un lendemain de qualification en finale de Coupe du monde, on a le droit de se lâcher un peu. Surtout après une fin de match tellement asphyxiante, avec cette interminable dernière action des Diables rouges. Pendant de longues minutes, les Gallois ont enchaîné 27 phases de jeu dans le camp français. Jusqu’à ce que le trois-quart centre Jamie Roberts dégueule le ballon et que l’arbitre Alain Rolland signale un en-avant. Le match était terminé et les Bleus décrochaient la victoire grâce à un petit point d’avance (9-8). Morgan Parra pouvait tomber dans les bras du pilier Nicolas Mas.

Quelques minutes plus tard, le jeune ouvreur des Bleus expliquait aux journalistes qu’un « Bon Dieu » avait veillé sur les Bleus lors de cette demi-finale. Difficile de lui donner tort: l’expulsion définitive du capitaine gallois dès la 19e minute à cause d‘un plaquage cathédrale, une transformation de Stephen Jones sur le poteau gauche, une pénalité de Leigh Halfpenny qui passe quelques centimètres sous la barre transversale. Morgan Parra, lui, a réussi tous ses coups de pied dans cette rencontre, soit trois pénalités. Il a aussi été un des plus féroces plaqueurs de l’équipe de France qui a décroché une qualification pour le moins Parradoxale. Car les Gallois ont largement dominé cette rencontre. Mais ils ont cruellement manqué de réussite.

La trajectoire de Morgan Parra (22 ans) dans cette compétition est incroyable. Sélectionné au poste de demi-de-mêlée pour cette Coupe du monde, il devient titulaire à l’ouverture lors du troisième match des Bleus, face à la Nouvelle-Zélande. Depuis, il a enchaîné les matchs avec le numéro 10, face aux Tonga, l’Angleterre et enfin le pays de Galles.  Une trajectoire qui relève du Parranormal pour ce joueur qui s’attendait à devoir lutter contre Dimitri Yachvili pour le poste de demi-de-mêlée. Et il s’apprête désormais à disputer une finale de Coupe du monde à l’Eden Park face aux All Blacks, victorieux de l’Australie en demi-finale (20-6). Les Bleus espèrent la gagner et aller avec lui – ou grâce à lui – au Parradis. O.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :