h1

Gatland a pensé à tricher, et alors ?

19 octobre 2011

Si l’expulsion du capitaine gallois Sam Warburton a fait couler beaucoup d’encre, la sortie sur blessure du pilier Adam Jones dès la 8ème minute de la demi-finale contre la France est passée au second plan. Pourtant, ce coup dur a fortement pesé sur la tenue de la mêlée galloise et sur le destin de cette rencontre. Et les propos de Warren Gatland qui a confié avoir pensé à simuler une blessure de l’un de ses piliers en disent long sur l’importance de ce fait de jeu. « Nous avons discuté avec mes entraîneurs si nous devions simuler une blessure de l’un de nos piliers et se diriger vers des mêlées simulées. Mais, d’un point de vue moral, j’ai décidé que ce n’était pas une bonne chose à faire », a déclaré Warren Gatland. Le règlement de l’IRB est clair : lorsqu’une équipe n’a plus de piliers à sa disposition, l’arbitre doit ordonner des mêlées simulées, c’est-à-dire sans aucune poussée possible. En coulisses, l’IRB n’a que très peu apprécié les propos du sélectionneur du XV du Poireau. Paddy O’Brien, patron des arbitres de cette Coupe du monde, et Gatland ont d’ailleurs eu l’occasion d’en parler hier. Mais on voit mal comment l’IRB pourrait sanctionner un sélectionneur dont le seul tort est d’avoir pensé à tricher… E.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :