h1

17 ans d’invincibilité à l’Eden Park

20 octobre 2011

Dans l’histoire des All Blacks, l’Eden Park d’Auckland, où se déroulera le 23 octobre la finale contre la France, occupe une place de choix. Situé à deux pas du Mont Eden (196 m d’altitude) qui domine la ville d’Auckland, le stade a tout d’une forteresse all black (cf le livre « Rugby, Coupe du monde inédite« ). Ici, sur cet ancien terrain marécageux, on joue au rugby depuis 1914. Au début des années 20, l’Eden Park accueille son premier match international. Le 27 août 1921, les Springboks s’imposent 9 à 5 devant 40 000 spectateurs. Mais gagner dans l’antre des Blacks est le privilège des grandes équipes. Depuis 1978, seules deux équipes se sont imposées à l’Eden Park : la France deux fois (en 1979 et 1994) et l’Australie en 1986. L’Eden Park fait partie de l’imaginaire collectif du peuple néo-zélandais. Certains se souviennent encore de la tournée des Springboks en 1981. En plein apartheid, une partie de la population se mobilise contre la venue des Sud-Africains en Nouvelle-Zélande. L’ultime test match décisif se déroule à l’Eden Park. L’atmosphère est étouffante. Pendant cinq jours, les Boks restent enfermés dans leurs vestiaires situés sous la tribune sud de l’Eden Park, qui a depuis été détruite lors de la rénovation du stade pour la Coupe du monde. Pendant le match, un petit avion privé survole l’Eden Park et largue à plusieurs reprises des fumigènes et des bombes de farine sur le terrain (cf vidéo ci-dessous). Les Blacks s’imposent par une ultime pénalité dans les arrêts de jeu (25-22). Six ans plus tard, pour la première édition de la Coupe du monde, les Blacks deviennent champions du monde en battant les Bleus (29-9). David Kirk, le capitaine néo-zélandais soulève le trophée Webb-Ellis dans la tribune officielle le 20 juin 1987. Aujourd’hui, les All Blacks restent sur une série de 24 victoires à l’Eden Park. Soit 17 ans d’invincibilité depuis la dernière victoire des Bleus, le 3 juillet 1994. E.M

Publicités

One comment

  1. Il se pourrait fort qu’on voit des trucs voler dimanche si les bleus ne sont pas libérés par Moustache, leur tortionnaire qui les séquestre depuis quatre mois à présent.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :