h1

Le coup de pukaea final approche

22 octobre 2011

Plus qu’une rencontre et la septième édition de la Coupe du monde ferme ses portes. Depuis six semaine, je lis du rugby (sur papier blanc et jaune), j’écoute sur le rugby, je regarde le rugby, je surfe rugby, j‘écris rugby… Une parenthèse professionnelle m’a laissé le loisir de décoller pour la planète ovale, qui tourne en orbite autour d’une petite étoile née au début du mois d’août. Je ne suis pas certain que la métaphore tienne sur un plan scientifique. Mais c’est souvent un biberon à la main que j’ai regardé la plupart des 47 matchs déjà joués, en m‘enthousiasmant souvent pour des affiches peu attirantes sur le plan sportif. C’était le cas d‘un Russie/Etats-Unis ou d‘un Afrique du Sud/Namibie, deux rencontres inédites en Coupe du monde. Des matchs dont nous avions eu l’occasion de parler dans le livre « Rugby, Coupe du monde inédite« . Et nous avons logiquement poursuivi sur le blog. Que reste-t-il de toutes ces heures ovales vécues depuis mon canapé ? En vrac, voici une liste de ce qui va « cruellement » me manquer:

* le réveil matin maori
Avant chaque match, un maori prenait place sur la pelouse. Il accueillait les deux équipes en soufflant dans un coquillage ou dans une pukaea, une trompette en bois. A 5 heures du matin, ça met dans le bain.

* les déclarations de Lièvremont
Pour un journaliste, les conférences de presse ressemblent souvent à un exercice trop convenu. Grâce à l’entraîneur français et à ses joueurs, on avait l’impression d’assister à des pièces de théâtre. Chapeau les artistes !

* le vent de Wellington
Cette ville portuaire, qui a  accueilli 8 rencontres, n’a pas usurpé son titre de « ville du vent ». A chaque fois, dompter le vent du détroit de Cook semblait être un sacré défi pour les joueurs sur le pré.

* les interventions de Jean-Pierre Elissalde
Tout le monde n’a pas pu en profiter car il intervient sur une chaîne cryptée. Il a joué les reporters en Nouvelle-Zélande, collant aux basques des Bleus. Les commentaire et analyses de ce technicien à la chevelure blanche sont d’une qualité remarquable. Avec en plus un sacré humour!

* la presse néo-zélandaise
Elle pouvait difficilement charger plus les Bleus. Une telle inventivité mérite une mention spéciale! On a vraiment envie de voir comment elle pourrait traiter la victoire des Français en finale. Allez les petits !

* le site ESPN Scrum
Promis, je n’ai pas d’action dedans et ne touche aucune commission sur les clicks. Des stats tenues à jour sur tous les internationaux de la planète. Pour les passionnés de rugby, ce site une mine d’or ! Mais il faut que je décroche…

* les interventions de Laguille
Son « Centre très technique » avait repris du service sur Canal pour cette Coupe du monde. Philippe Guillard reste bien en cannes pour la déconne. Et il ne s’agit pas simplement de flatter le préfacier du livre. Ses interventions m’ont bien fait rire, à commencer par celle dans laquelle  il expliquait à Bernard Laporte, présent sur le plateau de « Jour de Coupe du monde », qu’il avait des investisseurs canadiens au téléphone.

*les célébrations de Mermoz
Après son essai inscrit face aux All Blacks en match de poule, le jeune trois-quart français a perdu une occasion de rester simple. Les Néo-Zélandais n’ont pas apprécié, SBW lui bottant même les fesses à la fin du match (cf photo ci-dessus)

* les frasques nocturnes des Anglais
Ils ont quand même fait fort les sujets de la majesté! Encore un peu et ils faisaient oublier la table de nuit de Bastareaud…

La liste pourrait se prolonger tant je me suis régalé à suivre cette compétition à distance. Merci à ceux qui ont lu, liké, commenté (big up les Petits Pères !), partagé les contenus mis en ligne. Et merci surtout à mon compère E.M. avec qui on a mené cette double aventure livre/blog. Pas de doute, ce qui va me manquer le plus, c’est de ne plus écrire sur cette Coupe du monde. O.B.

Publicités

One comment

  1. Allez un petit break de 15 jours et c’est parti pour « Rugby, top 14 inédit » et enrouteversleboutdebois.wordpress.com !
    Bravo bande de sacrés blogueurs, on s’est bien amusé ces derniers mois.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :