Posts Tagged ‘Etats-Unis’

h1

Américains et Russes sur un nouveau terrain de jeu

14 septembre 2011

A chaque édition, la Coupe du monde de rugby accueille des « petits nouveaux ». En 2007, c’était le tour du Portugal qui disputait pour la première fois cette compétition (cf liste complète des pays dans le livre « Rugby, Coupe du monde inédite » ). Et c’est cette fois à la Russie de faire ses grands débuts en Coupe du monde. Ils auront lieu le jeudi 15 septembre à New Plymouth contre un adversaire de choix, les Etats-Unis. Le tirage au sort va en effet permettre aux amateurs de rugby de profiter d’un duel entre deux anciens pays ennemis, la Russie et les Etats-Unis.

Pendant la Guerre froide, chaque rencontre entre ces deux pays dépassait très largement le cadre du sport en prenant un tour très politique. Soviétiques et Américains se livraient une lutte acharnée lors de toutes les grandes épreuves internationales. Mais cette période est désormais révolue et seuls quelques relents nostalgiques subsistent. En sports d’équipes, ces deux pays ont l’habitude de régulièrement se rencontrer. C’est le cas pour les sportifs masculins lors des championnats du monde de basket-ball, de volley-ball ou  de hockey-sur-glace, une discipline particulièrement populaire dans ces deux pays. En 1994, la Russie avait même réussi à se qualifier pour la Coupe du monde de football organisée aux Etats-Unis. Mais il n’y avait pas eu de confrontation entre les équipes des deux pays.

La Coupe du monde de rugby va leur offrir une nouvelle occasion de se mesurer. Ces deux équipes de rugby se connaissent déjà bien. Leur dernière confrontation remonte au 18 juin dans le cadre de la Churchill Cup. Les Américains avaient alors gagné cette rencontre (32-25). Une défaite encourageante pour les Russes qui avaient réussi  faire jeu égal jusqu’à dix minutes de la fin (cf vidéo ci-dessous). En Nouvelle-Zélande, ils pourront compter sur l’aide du deuxième-ligne Adam Byrnes, un joueur du  Super 15 qui a récemment rejoint les « Ours ». De plus, ils bénéficient d’un calendrier favorable qui devrait leur permettre d’être plus frais. Les Américains ont en effet déjà joué un match dans cette compétition, le 11 septembre, en livrant une dure bataille contre l’Irlande. Quatre jours après, ils affrontent une équipe certes moins prestigieuse mais tout aussi redoutable. O.B.

Publicités
h1

Le 11 septembre dans la tête des Américains

7 septembre 2011

Dimanche 11 septembre, à New Plymouth, les Américains affronteront les Irlandais pour leur premier match de  la compétition. Une date qui coïncide avec la commémoration du dixième anniversaire des attaques terroristes survenues sur le territoire américain le 11 septembre 2001. Pour l’équipe américaine, ce sera forcément une journée particulière. L’encadrement a déjà annoncé que les joueurs se rendront le matin même du match à une messe en la mémoire des victimes du 11 septembre dans une église de New Plymouth. L’entraîneur des Eagles, l’Irlandais Eddie O’Sullivan, souhaite que la charge émotionnelle qui pèsera sur les épaules de ces joueurs ne diminuera pas leur performance pendant le match.  « S’ils sont trop dans l’émotion, ils feront des erreurs. Et dans ce cas, ils paieront le prix fort », a expliqué Eddie O’Sullivan à l’agence de presse américaine Associated Press.

Le talonneur irlandais Rory Best s’attend à un début de match engagé de la part des Américains : « Le 11 septembre est un joueur particulier pour eux. Ils vont être motivés. Pendant les dix premières minutes nous devrons au moins rivaliser au plan de l’intensité physique » L’IRB a annoncé qu’une minute de silence sera observée avant le coup d’envoi du match. Des banderoles en souvenir des victimes du 11 septembre seront également installées autour du stade. Les Etats-Unis pointent à la 18ème du classement mondial de l’IRB. Après l’Irlande, les Eagles, emmenés par leur capitaine Todd Clever (cf vidéo ci-dessous) se frotteront dans la poule C à la Russie, l’Australie et l’Italie (cf calendrier). Pour la première fois, les matchs de la Coupe du monde de rugby seront retransmis aux Etats-Unis sur un réseau américain (NBC Sports et Universal Sports).EM

h1

Paires de frères

6 septembre 2011

La première Coupe du monde a vu deux frères décrocher ensemble le titre mondial: les jumeaux néo-zélandais Alan et Gary Whetton. Ils occupaient respectivement les postes de deuxième-ligne et de flanker chez les All Blacks. En 2007, une autre équipe alignait des frères jumeaux: l’Argentine avec Felipe et Manuel Contepomi, qui ont participé ensemble aux éditions 2003 et 2007. Deux trois-quarts qui ont même composé à cinq reprises  en Coupe du monde la paire de centres des Pumas (cf livre « Rugby, Coupe du monde inédite»). Et ce sera le tour de l’Australie en 2011 avec Anthony et Saia Faingaa.

D’autres frères ont réussi à être sacrés champions du monde ensemble: les premières lignes sud-africains Bismarck et Jannie du Plessis. Tout deux étaient remplaçants lors de la finale gagnée par les Springboks en 2007 face à l’Angleterre. Et ils peuvent espérer obtenir un nouveau titre mondial en Nouvelle-Zélande puisqu’ils font partie du groupe de 30 joueurs retenus pour cette compétition. Un trophée également convoité par une autre paire de frères premières-lignes: les piliers néo-zélandais Ben et Owen Franks (cf photo ci-dessus). Ils jouent aussi dans le même club, celui des Crusaders. Tout comme les du Plessis qui portent les couleurs du même club sud-africain, celui des Sharks.

La compétition qui débute le 9 septembre (cf calendrier) permettra également aux frères italiens Mauro et Mirco Bergamasco de disputer une nouvelle Coupe du monde ensemble, après celles de 2003 et de 2007 (cf vidéo ci-dessous). Pour les Namibiens Darryl et Ryan de la Harpe, il s’agira par contre d’une première. Tous deux sont arrivés voilà peu en équipe nationale, ne totalisant que onze sélections. Et ils auraient même pu jouer en Nouvelle-Zélande avec leur jeune frère, Sergio, qui n’a finalement pas été retenu par le sélectionneur Johan Diergaardt. Il se tient cependant prêt, au cas où… Enfin, la prochaine Coupe du monde permettra également à deux frères tongiens de se retrouver. Mais ils n’évolueront pas ensemble sur la pelouse: Isitolo Maka, qui a porté le maillot des All Blacks, sera l’entraîneur des Tonga, tandis que son jeune frère Finau en sera le capitaine.

MISE A JOUR (07/09): cette note m’a vraiment donné du fil à retordre tant les frères sont nombreux sont cette  CDM et pas mal d’entre eux avaient été oubliés dans la version précédente. Certaines fratries pourtant aux yeux: les Canadiens Jamie et Phil Mackenzie, les Ecossais Sean et Rory Lamont, les Samoans George et Tusi Pisiata ou les Américains Andrew et Roland Suniula. D’autres liens familiaux sont plus difficiles à repérer car les frères ne jouent pas toujours sous le même maillot. C’est le cas d’Alesana Tuilagi (Samoa) et Manu Tuilagi (Angleterre), Salesi Ma’afu (Australie) et Campese Ma’afu (Fidji), ainsi que Sailosi Tagicakibau (Samoa) et Michael Tagicakibau (Fidji). Soit 13 paires de frères en tout dans cette CDM. Cette fois, le compte est bon !

O.B.

h1

Les Américains préparés à perdre

14 août 2011

Les grands journaux américains ouvrent rarement leurs pages au rugby, un sport mineur aux Etats-Unis. Mais quand ils le font, c’est pour offrir des papiers de qualité destinés à des lecteurs peu familiers de ce sport. C’est le cas du New York Times qui, un mois avant le début de la Coupe du monde, propose un reportage sur l’équipe nationale américaine, les Eagles, dans lequel il prend soin de donner une définition du rugby. « Les six semaines de Coupe du monde aideront les Américains à découvrir un sport  qui allie l’adresse manuelle du basket-ball avec l’engagement physique du football (américain) et la créativité du football », écrit le journal.

L’intérêt médiatique que suscite la prochaine Coupe du monde s’explique notamment par le fait que pour la première fois, les matchs de la prochaine Coupe du monde seront retransmis sur un réseau télévisuel aux Etats-Unis (cf le livre « Rugby, Coupe du monde inédite »). Universal Sports, associé à NBC Sports, (cf vidéo ci-dessous) diffusera donc les quatre rencontres de poule des Eagles et bien sûr les suivants s’ils se qualifient pour les phases finales. Un objectif très difficile à atteindre au vu du niveau des Américains qui pointent actuellement à la 17e position du classement mondial de la Fédération internationale de rugby (IRB). Le New York Times dresse le bilan des cinq Coupes du monde déjà jouées par les Eagles: deux victoires en  dix-sept rencontres. Elles ont toutes deux été obtenues face au Japon. Une victoire de justesse en 1987 (21-18). En 2003, les Eagles avaient gagné plus largement (41-13), le troisième ligne  Kort Schubert (cf photo) inscrivant un des cinq essais américains.

Le journal rappelle que rares sont les compétitions sportives dans lesquelles les Américains ne font pas partie des favoris. « Malgré cela, les Eagles sont ravis de pouvoir se rendre sur la terre des All Blacks ». Fait notable, le président Barack Obama leur a même souhaité bonne chance. Ils disputeront notamment un duel inédit en Coupe du monde contre la Russie lors de la phase de poule (cf calendrier). Pour se préparer, les Eagles viennent de disputer deux matchs face aux Canada. Deux défaites pour les Américains: la première à Toronto (22-28) et la deuxième dans le Colorado, le 13 août (7-27). Ils affronteront le Japon le 21 août à Tokyo. O.B.

h1

Un Bureau vraiment ovale

26 juillet 2011

Il est rare que le président américain parle de rugby. Mais face au Premier ministre néo-zélandais John Key, Barack Obama avait bien préparé sa copie, s’acquittant d’un commentaire sur la Coupe du monde à venir. « Je sais que l’équipe américaine se rend en Nouvelle-Zélande pour disputer la Coupe du monde de rugby. Alors, je vous souhaite bonne chance les gars, même si j’ai appris que les Kiwis sont plutôt bons en rugby et que nous ne somme pas les favoris. Mais j’ai confiance en vous« , a déclaré Obama le 22 juillet, après avoir reçu John Key dans The Oval Office, le bureau officiel du président américain à la Maison Blanche. Après cette rencontre, les deux hommes se sont brièvement adressés aux médias (cf vidéo ci-dessous). Le chef d’Etat américain a notamment eu une pensée pour les victimes de Christchurch. Le 22 février 2011, un très violent tremblement de terre a frappé la deuxième ville néo-zélandaise, tuant près de 200 personnes.

Les encouragements de Barack Obama figurent en bonne place sur le site de la Fédération américaine de rugby (Rugby USA) qui a couvert ce même 22 juillet une autre information de taille: l’annonce du groupe des 36 joueurs américains retenus pour préparer la Coupe du monde.  Parmi eux se trouvent quatre rugbymen qui évoluent (ou vont évoluer) en France: le deuxième ligne Scott LaValla, attendu au Stade français la saison prochaine, le pilier Matekitonga Moeakiola (Bobigny, Fédérale 1), les trois-quart Takudzwa Ngwenya (Biarritz) et Kevin Swiryn (Agen). Les Etats-Unis disputeront quatre matchs de préparation au mois d’août à l’issue desquels le groupe de 30 joueurs retenus pour la Nouvelle-Zélande sera dévoilé.O.B.

MISE A JOUR: le troisième-ligne Iñaki Basauri a signé mi-août un contrat avec Périgueux (proD2) dont il portera les couleurs après la CDM